• LES LIVRES

    L'ENVERS DU DÉCOR

    ET AUTRES CRUAUTÉS

    LES LIVRES

     

    EXTRAIT *

    Dans chacune de ces huit nouvelles noires, la jalousie, l’appât du gain ou la xénophobie primaire sont à l’affût. Dans ces récits, on ne trouvera ni investigations policières ni criminels de toutes sortes. On y rencontrera simplement des gens ordinaires, simples, qui laissent douloureusement filer le bonheur du bout de leurs doigts.  

     

    * protégé par copyright © Koikalit

     

     

    RIEN NE SERA PLUS COMME AVANT

    LES LIVRES

     

    EXTRAIT *

     

    Le 7 avril, Michel Coudret quitte son domicile pour se rendre à son travail... et ne donne plus signe de vie. Que ce soit ses proches ou son entreprise, personne n’a de nouvelles du père de famille.
    Aucune enquête n’ayant été ouverte par la gendarmerie, le détective privé Simon Segré est engagé pour retrouver la trace de Michel Coudret. Syndicaliste convaincu, ce dernier menait la fronde contre le plan de compétitivité de son entreprise, la société Teknimodul. Ce qui lui valait des ennemis au sein de la direction mais également parmi les ouvriers.

    * protégé par copyright ©Coëtquen

     

    TOMBENT LES MASQUES

     

    9782849932384

    EXTRAIT *

    En se rendant à Beaumont sur Maine pour saluer son ami Antoine
    Jouvence, président du jury d’un salon du livre consacré au polar, le détective privé Simon Segré apprend que son camarade est parti la veille. Piégeant l’organisateur, Simon finit par lui faire avouer lavérité : Antoine a été enlevé et celui-ci ne sera libéré que si le détective accepte les conditions du ravisseur.
    Pour sauver son ami, Simon obtempère et mène l’enquête
    dans une maison de retraite, afin de découvrir si Alice Sandier
    est bien morte d’une insuffisance respiratoire ou si elle a été
    assassinée.

     

     

    * protégé par copyright ©Coëtquen 

     

     

     

     

    DANS L'OMBRE DU MENSONGE

     

    LES LIVRES

     

     EXTRAIT *


    Dix kilomètres séparaient la maison des lieux du drame. La
    route longeait un bois puis s’élevait légèrement en offrant une
    vue dégagée sur la campagne. Difficile d’imaginer que dans
    cette ambiance bucolique l’horreur était au bout du chemin.
    Une déviation avait été mise en place en amont de l’accident
    par la gendarmerie. Arrivé à hauteur du barrage qui en interdisait
    l’accès, Clément déclina son identité et put parcourir encore
    quelques mètres avant de stationner sa voiture au bord
    d’un chemin empierré. Deux véhicules d’assistance et de secours
    aux blessés étaient sur les lieux. Regroupés autour du
    fossé, les pompiers s’affairaient dans un silence pesant. Équipé
    d’un long bras débroussailleur, un tracteur des services de
    l’équipement stationné dans l’herbe retenait toute leur attention.

     

     

    * protégé par Cléo S.G.D.L

     

      LE PANIER DE CRABES 

     

    LES LIVRES

     

     EXTRAIT *

     

     

    Le chemin qui menait à la maison était encombré de branches et d’herbes folles. Arrivé au bout de l’allée, il découvrit une masure enfouie dans une végétation envahissante. Toit aux tuiles cassées, murs décrépis et bâches en plastique en guide de vitres, l’endroit paraissait abandonné. Simon frappa à la porte et attendit. Ne recevant pas de réponse, il tourna le loquet et entra.

    Quel capharnaüm ! De vin vides s'entassaient sur un vieux buffet en formica. L'évier, couleur crasse, étaient encombré d'assiettes où séchaient des reliquats de repas. Sur le sol au carrelage brisé avait été écrasés des mégots de cigarettes.

    Quant à l'odeur, elle était insupportable. L'urine de chat se mélangeait à celle des ordures qui débordaient dans des sacs en plastiques éventrés. Il se boucha le nez et poursuivit son exploration en passant dans la pièce voisine. À première vue celle-ci devait servir de chambre. Des caisses en carton posées les unes sur les autres formaient une pile instable. L'une d'entre elles retint son attention. L’inscription "les vautours" y était inscrite au feutre rouge.

     

    * protégé par copyright ©Les 2Encres

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :